Histoire des bonbonnières et des dragées - Bonbonnières et dragées Marjole

La longue histoire des bonbonnières de dragées porte-bonheur

 

Peut-on imaginer friandise plus banale qu'une simple dragée?  Non bien sûr !
Et pourtant ce n'est pas ainsi que l'on voit les choses en Italie !

 Le terme italien "bomboniera" dérive d'un nom français " bonbonnière" qui ne s'appliquait à l'origine qu'aux petits récipients en porcelaine dans lesquelles les élégantes de l'époque rangeaient leurs friandises préférées qui n'étaient pas encore des dragées. Bonbonnière ancienne

A l' origine, les bonbonnières étaient des petits cadeaux qui faisaient traditionnellement partie du cérémonial nuptial italien. Le jour de leur mariage, les jeunes mariés offraient de petites bonbonnières aux invités et cette coutume est sensée apporter le bonheur au nouveau couple.

Avant la fin du XIIè siècle, les invités avaient l'habitude de souhaiter bonheur, prospérité et fécondité aux mariés en leur offrant du riz, des noix et des céréales.

A partir du XIIIè siècle, ces produits furent remplacés par des noix trempées dans du miel ......les ancêtres de nos dragées !

Vers la fin du Moyen-Age, on plaçait sur table un grand plat rempli de dragées et tout au long de la journée la mariée devait mélanger les dragées et les saisir avec une cuillère pour les offrir aux invités. Mais voilà, les choses étaient moins simples qu'il n'y paraît . Elle devait en effet s'appliquer à ne puiser que des nombres impairs de dragées autrement son mariage serait voué au malheur !

Aujourd'hui encore, on ne distribue aux mariages qu'un nombre impair de bonbonnières garnies d'un nombre impair de dragées !

À la Renaissance italienne et sa période rococo, les classes les plus favorisées de la population étaient assoiffées de raffinement, les grands plats du moyen-âge sont remplacés par de petites bonbonnières en argent ou en porcelaine. Les familles les plus riches offraient à chaque invité une bonbonnière en remerciement pour ses vœux de bonheur et ses cadeaux.

Vers 1800, cette coutume s'était répandue dans l'Italie entière et on trouvait à cette époque des bonbonnières de toutes les formes et de toutes les tailles. En général, la bonbonnière renfermait 5 ou 7 dragées enveloppées dans du tulle. Les bonbonnières étaient offertes par la famille de la mariée et distribuées après le découpage du gâteau de noce.

Vers la fin du siècle dernier, l'horizon de la bonbonnière devient plus vaste et des versions plus simples sont imaginées.

Les bonbonnières se multiplient dans les commerces: en cristal, en céramique, en verre, etc.

Riches et moins riches emballent maintenant leurs dragées dans de la soie, du velours, de la dentelle, du tulle ...

 

La révolution sociale de la fin des années 50-60 a eu des répercussions sur la bonbonnière à cause des idées du féminisme !

En 1975, les bonbonnières se réveillent de quelques années de désintérêt et reviennent en force garnies de dragées sous toutes les formes et dans tous les matériaux. Elles sont à nouveau un élément incontournable des fêtes de mariage,des baptêmes, des communions ainsi que des naissances.

En Italie, il y a toujours une bonne raison pour offrir une bonbonnière de dragées : un anniversaire, l'obtention d'un diplôme, la pendaison d'une crémaillère, un anniversaire de mariage, une naissance, un baptême, une communion, ...